Faible consommation

Voiture économique d’occasion - La consommation de carburant, le gros enjeu

 

La consommation de carburant constitue l’un des critères déterminants à l’achat d’une nouvelle voiture, et ce, peu importe qu’il s’agisse d’une voiture neuve ou d’une occasion. Les constructeurs automobiles ont bien saisi l’importance de cet aspect et tâchent depuis plusieurs années de mettre en oeuvre leur savoir-faire pour réduire autant que possible la consommation de leurs véhicules.

Cet engagement s’inscrit non seulement dans une optique d’optimisation du coût d’usage pour l’automobiliste, mais traduit également la volonté des marques de relever le grand défi du 21ème siècle qu’est la transition écologique. Résultat : on a pu voir fleurir sur le marché de nombreuses voitures capables de couvrir 100 kilomètres avec moins de 4 litres de carburant en 2016, 2017 et 2018.

Néanmoins, on constate logiquement des écarts significatifs entre les différents segments automobiles - les performances de consommation moyenne étant étroitement liées aux types de parcours ainsi qu’à la puissance et au poids du véhicule. De plus, si ce sont bien les constructeurs qui portent la plus grande responsabilité de l’efficacité énergétique des voitures, les résultats enregistrés dans la pratique peuvent être amenés à varier selon le style de conduite. En bref, il faut surtout savoir qu’un modèle qui consomme beaucoup entraîne des frais non négligeables et coûte cher au bout d’un certain moment d’utilisation !

Afin de vous donner une idée générale des modèles de moins de cinq ans les plus économiques en termes de consommation, nous avons trié pour vous de nombreuses fiches techniques et retenu les voitures d’occasion les plus notables sur chaque segment automobile. 

Voitures citadines et compactes, les meilleurs élèves du paysage auto

 

Taillées pour se faufiler dans la jungle urbaine de grandes villes comme Paris, les voitures citadines ont été optimisées de manière à gérer au mieux les changements de vitesse et les arrêts fréquents. Leur poids réduit et le choix d’une motorisation diesel font chuter leurs résultats de consommation.

Outre les progrès techniques réalisés sur la fiabilité, le besoin d’entretien et le rendement énergétique des motorisations, le développement continuel de dispositifs technologiques a permis d’étendre les sources d’énergie pour alimenter les véhicules. En ville, on pense notamment aux systèmes Start&Stop généralisés sur presque toutes les marques qui sont dotés en plus d’un mécanisme de récupération de l’énergie de freinage. Parmi les citadines les plus économiques, on peut y voir en tête de liste les voitures suivantes :

 

Mini-citadines :

  • Peugeot 108 1.0 e-VTi 69 ch : 3,8 l / 100 km
  • Citroën C1 VTi 68 ch S&S : 3,8 l / 100 km
  • Fiat 500 0.9 Twinair Dualogic 85ch : 3,8 l / 100 km
  • Renault Twingo 1.0 SCe S&S 70 ch : 4,2 l / 100 km (pour un moteur essence !)
  • Toyota Aygo 1.0 VVT-I 69 ch : 3,9 l / 100 km

Citadines et polyvalentes :

  • Volkswagen Polo 1.4 TDI Bluemotion 75 ch : 3,1 l / 100 km
  • Kia Rio 1.1 CRDI 75 ch : 3,2 l / 100 km
  • Renault Clio Energy dCi 90 ch : 3,2 l / 100 km
  • Opel Corsa E 95 ch : 3,2 l / 100 km
  • Opel Corsa 1.3 CDTI EcoFlex 95 ch :  3,3 l / 100 km (3,4 l / 100 km en 5 portes)
  • Peugeot 208 e-HDI 92 ch : 3,3 l / 100 km
  • Fiat Panda 1,3l Multijet 95 : 3,6 l / 100 km
  • Ford Fiesta 1.6 TDCi Titanium : 3,6 l / 100 km 
  • Nissan Note 1.5 dCi 90 ch : 3,6 l / 100 km

Berlines compactes :

Berlines :

Certaines routières parviennent à rester sous la barre des 5 l / 100 km

 

Même s’il ne s’agit clairement pas des voitures de prédilection pour bénéficier d’une consommation faible, plusieurs voitures routières affichent une bonne efficacité énergétique tout en offrant des performances de conduite bien supérieures à celles d’une voiture citadine. Une fois encore, le classement des voitures les plus économiques de cette catégorie auto compte bien plus de modèles diesel que de versions essence. Parmi cette nouvelle génération de véhicules puissants mais économiques, on peut choisir en France parmi la sélection de modèles suivants :

 

Familiales intermédiaires :

  • Opel Insignia 2.0 CDTI ecoFLEX Start/Stop Business Edition : 3,7 l / 100 km
  • Volkswagen Passat 2.0 TDI BlueMotion Technology Comfortline : 4,1 l / 100 km
  • BMW 320d Efficient Dynamic Edition : 4,1 l / 100 km
  • Peugeot 508 BlueHDi 150 Stop&Start Allure : 4,2 l / 100 km

Grandes routières :

  • BMW 520d : 4,1 l / 100 km
  • Audi A6 2.0 TDI Ultra DPF S tronic : 4,4 l / 100 km
  • Mercedes Classe E 250 T BlueTEC 9G-TRONIC Elegance : 4,9 l / 100 km
  • Mercedes Classe E 200 BlueTEC 7G-Tronic Avantgarde : 4,9 l / 100 km

Berlines de luxe :

  • Audi A7 3.0 TDI ultra S tronic : 4,7 l / 100 km
  • BMW 730d Blue Performance : 5,6 l  / 100 km
  • Mercedes CLS Shooting Brake 350 d 9G-TRONIC : 5,7 l  / 100 km
  • BMW 640d Gran Coupé : 5,7 l  / 100 km

Sur le segment ultra en vogue des SUV, quels sont les modèles les plus économes ?

 

Toujours plus prisées par la clientèle, les voitures SUV sont passées année après année d’un marché en marge à un segment automobile à part entière dans le paysage auto français. Depuis 2016-2017-2018, elles sont moins chères à l’achat, mais également à l’usage puisque leurs moteurs diesel et essence affichent des performances de consommation de plus en plus alléchantes. Ces modèles ont monopolisé l’actu auto ces dernières années en séduisant par leur faculté à réunir différents points forts en matière de confort, de performances et de fiabilité. De plus, ce segment toujours moins cher affiche une très grande variété de véhicules en termes de format. Autrefois considérés comme de véritables paquebots gourmands en essence et gasoil, les véhicules SUV savent aujourd’hui se montrer sobres. Parmi les voitures les plus économes de cette catégorie, on peut voir entre autres les voitures suivantes qui consomment peu :

Voiture économique d’occasion - Les voitures consomment de moins en moins

 

Au même titre que le prix d’entretien, la consommation de carburant est un des facteurs déterminant du coût d’usage d’un modèle de voiture diesel ou essence. Outre le facteur écologique et l’impact sur la santé de plus en plus discutés dans les actualités automobiles, c’est la première raison pour laquelle l’ensemble des constructeurs tels que Renault, Peugeot, Citroen ou Dacia s’efforcent continuellement de faire baisser les données de consommation de leurs voitures. L’émergence du marché hybride sous l’impulsion de Toyota il a plusieurs années a également grandement favorisé ce développement. Les automobilistes peuvent s’en réjouir dans la mesure où de telles améliorations influent directement sur le budget mensuel alloué à une voiture et indirectement sur leur sécurité financière. Au même titre, l’essor de la technologie électrique est une bonne nouvelle pour amener nos véhicules à consommer moins au kilomètre - d’autant plus que ce type de voitures est souvent subventionné par des déductions d’impôts.

Découvrez sur notre page gratuite des informations et des conseils sur les annonces de voitures d’occasion économiques ainsi que sur nos conditions générales et nos services professionnels d’essais, d’assurance, de financement, de garantie et de crédit auto. Servant de guide d’achat, elle vous permet de consulter en détail plusieurs avis et de comparer toutes les annonces de voitures d’occasion à la vente en France pour acheter une voiture d’occasion qui répond à vos critères au meilleur prix d’achat.

DasWeltAuto vous aide à choisir votre véhicule faible consommation d’occasion.

Retrouvez tous les breaks

Les annonces donnent toutes les informations nécessaires y compris la liste de nos services et assurances incluant toutes les conditions.

Quelques véhicules de confort du Groupe Volkswagen :